rue_principaleR

Appelé primitivement, Rommilelium en 1160, Ecclesia de Romiliaco en 1177, Romilli en 1188, Romilliacum-in-Pertico en 1246, Romilliacum en 1275, Rommilly en 1455, Romilicum-ad-Arulam en 1626, Romilly-sur-Egre-en-Dunois en 1715.

La commune de Romilly-sur-Aigre s'étend sur 1206 hectares. Le village est entièrement traversé par la rivière. L'occupation humaine est continue dans la vallée depuis la nuit des temps. La maladrerie de Romilly-sur-Aigre fut réunie en 1697 à l'hospice de la Ferté-Villeneuil.
A l'époque médiévale, il y avait deux seigneuries à Romilly.
L'une était appelée le Seigneurie de Romilly dite de la Cour ou de la Grand Cour. Le premier propriétaire connu était Jehan de Montauban en 1442. Il est probable qu'un château existait à cet endroit. L'église actuelle aurait été construite à la place de cette forteresse.
L'autre était appelée la seigneurie du Jonchet, possession de Jacques de Lyon en 1537.
Ce n'est qu'en 1593 que ces deux domaines furent réunis par Nicolas Sublet. Il adjoignit ainsi le Jonchet à ses domaines déjà importants dans la vallée de l'Aigre : La Ferté-Villeneuil, la Touche, la Grand-Cour, Morgues (près de Moulineuf).
Quand il acquit le Jonchet, celui-ci devait être en piteux état. Les guerres de religions se terminaient et le domaine avait été occupé par les ligueurs. Le Jonchet devait être alors une place forte. Les fidèles du Roi firent venir de l'artillerie de Vendôme et délogèrent les ligueurs à coups de canon. Les propriétés furent achetées en 1664 par Jean de Pleurre.
Situé au milieu du village, le canal, d'une longueur d'environ quatre cents mètres, qui est une dérivation de l'Aigre. Ce cours forcé de la rivière aboutit à un vannage qui, autrefois fournissait l'énergie à une scierie. Certaines maisons

chat_Ste_BarbeR

construites dans cette partie basse du village se trouvent ainsi sous le niveau de l'Aigre.

 

 

La Baronnerie, lieu-dit de Romilly-sur-Aigre. Mentionné sous le nom de la Baronnerie ou les Pâtis en 1730.

 

La Buissonnerie, lieu-dit de Romilly-sur-Aigre. Mentionné sous le nom de Buinonnium en 1133.

Ferme de la Flocherie, ferme de la commune de Romilly-sur-Aigre qui inspira Emile Zola dans "la Terre".
Launay (le grand et le petit), lieu-dit de Romilly-sur-Aigre. Mentionné sous le nom de Launay-sur-Aigre en 1536.

Moulineuf, lieu-dit de Romilly-sur-Aigre. Mentionné sous le nom de Molineuf en 1272, Molendinium-Novum en 1280, Moulin des Moulineux en 1610, Molendina-Nova en 1300, Moulins-Neufz en 1525.

Riboeuf, lieu-dit de Romilly-sur-Aigre. Mentionné sous le nom de Risus-Bovis en 1161, Riboif en 1274. Une chapelle consacrée à Saint-Hubert, fut partiellement détruite, elle aussi, à la fin du XVIIIe siècle. C'est aujourd'hui une grange. Cette chapelle était le centre d'un pèlerinage contre la rage.

Rivière, lieu-dit de Romilly-sur-Aigre. Mentionné sous le nom Riveria en 1185, Riparia en 1192, Riperia en 1275.

La Rochette, lieu-dit de Romilly-sur-Aigre. Mentionné sous le nom de Molendinum de Rupecula ad Olgriam amnen situm en 1180, Molendinum de Rocheta en 1275.

 

Le château de Sainte-Barbe, du XIXème siècle est situé au milieu du village.

Saint-Calais, lieu-dit de Romilly-sur-Aigre. Un prieuré dépendant de l'abbaye de Bonneval fut entièrement détruit pendant la Révolution. Il n'en a subsisté, jusque dans les années 1950, qu'une porte en plein cintre.
Mentionné sous le nom de Sanctus-Carilelfus en 1203, Sainct-Caillais en 1583, Saint-Kaales en 1274, Sainctus-Karileffus en 1275, Sainct-Kales en 1580.

Météo

Météo Cloyes-sur-le-Loir Cloyes-sur-le-Loir météo en temps réel

Bientôt

1 Mai

Quelques photos de Romilly sur Aigre

Nous contacter
1000 caractères restants